L’Enfant cachée est une œuvre rare sur la Shoah car adaptée à la lecture de jeunes enfants de la fin du primaire, début du collège. La bande dessinée scénarisée par Loïc Dauvillier a été traduite dans le monde entier et récompensée dans plusieurs festivals dont celui d’Angoulême en 2013, avec le Prix des collégiens de Poitou-Charentes (http://www.bdangouleme.com/286,prix-bd-des-collegiens-de-poitou-charentes ).

Enfant cachée 01

C’est un récit mémoriel émouvant dans lequel une vieille dame, Dounia, raconte à sa petite-fille Elsa ce qu’elle a vécu pendant la guerre. Elle revient sur son enfance cachée de petite fille juive, marquée par la guerre et les délations. D’abord cachée dans une armoire puis séparée de ses parents, Dounia sauvée par des voisins, échappe à la rafle du Vél’ d’Hiv.

Ce récit s’adresse aux plus jeunes avec l’intention d’aborder la vie pendant la Seconde Guerre mondiale. Il n’apprend rien aux plus vieux, évidemment, mais cherche à toucher les jeunes lecteurs en évoquant le racisme ou la déportation en insistant plutôt sur les humiliations, notamment scolaires, et sur la violence des séparations familiales. C’est fait avec tact et sensibilité, le dessinateur, Marc Lizano, amplifiant les têtes pour bien montrer les émotions de ses personnages.

Enfant cachée 02

Le Prix BD des collégiens Poitou-Charentes est organisé conjointement par le festival d’Angoulême et le rectorat de Poitiers. Ce sont les élèves de huit classes de la région qui élisent la BD lauréate. Les services du rectorat mettent en ligne les travaux pédagogiques de classes participantes. On trouve ainsi sur le site de l’académie des Poitiers (http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/spip.php?article921), des pistes pédagogiques intéressantes pour des classes de sixième et de cinquième. Nous en avons retenu deux sur L’Enfant cachée.

Voici tout d’abord la fiche de lecture du collège Saint-Exupéry de Jaunay-Clan (Vienne):

Nom Prénom : ……………………………………………………………….                    Classe : …………………….

Prix BD des collégiens 2013

L’enfant cachée

I – Présenter la BD : Présenter la BD

– Scénariste : ……………………………………….

– Dessinateur : ……………………………………..

– Coloriste : …………………………………………

– Éditeur (Il publie et met en vente la BD) : …………………………………..

II – Lire la BD : Lis la BD et réponds aux questions ci-dessous,

1 – Comment s’appelle l’héroïne de l’histoire ?

2 – Présente-la, ainsi que sa famille, parents, enfants, petits-enfants.

3 – A quelle époque se passe le début et la fin du récit ?

4 – A quelle époque se passe le récit central (p 7 à p 72) ?

5 –Quel âge a Dounia au début du récit (p 7) Comment s’appellent ses deux meilleurs amis ?

6 – Pourquoi Isaac est-il blessé de sa journée à l’école ?

7 – Pourquoi Catherine et la maitresse ne parlent-elles plus à Dounia ?

8 – Pourquoi Dounia finit-elle par ne plus aller à l’école ?

9 – Qui arrête les parents de Dounia ? Pourquoi ?

10 – Qui sauve la petite Dounia ? Pourquoi ?

11 –Pourquoi va-t-elle à la campagne ?

12 – Que représentent les 4 vignettes de la page 55 ?

13 – Qu’est-ce que veut dire le fait que M. Péricard soit résistant (p 61) ?

14 – Est-ce que le papa d’Elsa est content que sa mère ait raconté sa jeunesse à sa fille ? Pourquoi ?

15 – Pourquoi Dounia n’a jamais raconté cela à son propre fils ?

III – Comprendre le message de la BD

16 – Quel sujet est traité dans cette histoire ?

17 –Qui occupe la France à cette époque (p 20-21) ? Quelle est leur idéologie ?

18 –Cite tous les personnages antisémites ?

19 – Cite tous les personnages qui ne sont pas antisémites ?

20 – En quoi l’antisémitisme est une forme de racisme ?

IV- Conclusion : Ton opinion

21 – As-tu aimé cette BD (l’histoire, les personnages, les dessins…) ? Explique pourquoi ?

 

Vous trouverez ici (http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/IMG/pdf/travaux3_college_Aigre.pdf ) des pistes pédagogiques développées au collège de l’Orme à Aigre (16), des nuages de mots qui reflètent le thème du livre.

Les élèves de ce collège charentais ont aussi travaillé sur l’image, en comparant les cinq couvertures des livres en lice pour le prix : http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/IMG/pdf/travaux6_college_Aigre.pdf

Enfin, ils ont analysé le retour en arrière et la narration complexe à partir de la bande dessinée : http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/IMG/pdf/travaux4_college_Aigre.pdf

Ces travaux sont la preuve que les enseignants peuvent aborder la thématique de la Shoah dès la fin du primaire, à partir d’une bande dessinée comme L’Enfant cachée, œuvre délicate, à hauteur d’enfant, sur la mémoire d’événements douloureux.

 

Retour vers le sommaire du dossier

Tags:

Related Articles